Le respect des libertés syndicales, le droit de se syndiquer, de créer un syndicat, de militer ainsi que les moyens nécessaires pour permettre la vie du syndicat sont un droit constitutionnel pour chaque salarié. Ces droits permettent aux salariés de s’organiser dans et hors des entreprises pour gagner des droits nouveaux, un salaire et des conditions de travail décentes.

Plus les luttes se développent, plus gouvernement et patronat sont tentés par la répression anti-syndicale !

Pourtant, rien n’est inéluctable : les discriminations syndicales sont régulièrement indemnisées devant les tribunaux (Renault, la Sécurité sociale, SKF à Valence, etc…), les salariés et leurs syndicats arrivent à conquérir des droits nouveaux (paiement de la formation syndicale, heures de détachement supplémentaire, moyens pour l’activité, etc…)

Plus que jamais, affirmons notre solidarité pour l’exercice du droit syndical et l’ouverture de négociations sur les dossiers en cours (salaire, emploi, pouvoir d’achat, protection sociale……)

JEUDI 30 AVRIL Rassemblement à 11 h. Place du Champ de Mars à VALENCE