Dans une enquête, "Rue 89" aborde l'épineuse question de la gestion des caisses de congés payés du bâtiment et des travaux publics.

Après les gnagnas Milliards d'€uros détournés par le patronat de la métallurgie, voilà les gnagnas Milliards d'€uros détournés par le patronat du bâtiment et des travaux publics. Lorsque l'on connait les conditions de travail dans ce secteur d'activité, avec le nombre d'accident de travail et le niveau des salaires des travailleurs, il va falloir y mettre bon ordre !

Que ce soit dans la métallurgie ou dans le bâtiment, les sommes détournées sont le fruit d'un labeur. Alors quand le MEDEF nous explique que nos entreprises n'ont pas les moyens d'augmenter les salaires, que leurs arguments sont repris par des politiques, nous comprenons que les richesses créées par le travail sont détournées par une armée de vautours, avec la bénédiction d'autres vautours.

Nous ne sommes pas inquiet pour nos entrepreneurs, ce n'est pas la presse régionale, ni les télé et radio, qui risquent de les déranger dans leurs "petites" affaires. De gros budgets publicitaires sont en jeux.....