La direction EDF décide de ne plus accueillir les usagers EDF Romanais que 2 jours sur 5, bien que ce soit le plus important de la Drôme. Puisqu'il reçoit jusqu'a 350 personnes par semaine en moyenne.

C'est probablement ce que le gouvernement, appel "le service minimum".

Une nouvelle fois, les usagers ainsi que les salariés, sont les victimes des politiques de dérèglementations qui ont pour seul objectif le profit.

La CGT dénonce cette mise en cause du service public.

Le syndicat CGT va interpeller les élus locaux et les pouvoirs publics.