CGT Romans

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 15 février 2007

LA S.A MICHEL BAULE CONDAMNEE PAR LA COUR D'APPEL


Souvenez -vous, il y a quelque temps déjà, La CGT Romans avait dénoncé un accident du travail mortel dans l'entreprise Romanaise Michel Baulé, le chouchou de nos politiques, il crée de l'emploi !!
Nous avions commis une faute qui nous a valu un procès en diffamation par ce Monsieur Baulé, également grand démocrate. Monsieur Baulé avait argumenté que le salarié n'était pas mort à l'entreprise mais à l'hôpital ! Le tribunal l'a débouté de sa plainte contre nous.
Nous venons d'apprendre que la Cour d'Appel de Grenoble, saisie a "dit que l'accident du travail survenu le 14 juin 2001 dans les locaux de la société Baulé et dont (le salarié) a été victime est dû à la faute inexcusable de son employeur"
Bien sûr, ce grand démocrate s'est depuis, "débarassé" des syndicalistes. Classée SEVESO cette entreprise reste un point noir de la zone industrielle.
Mais.... chut....il crée de l'emploi....

samedi 3 février 2007

UTILISONS NOTRE POUVOIR D'INDIGNATION !


Depuis deux ans, l’Union Locale CGT a alerté les populations sur les pratiques et méthodes utilisées à INTERMARCHE SAINT-VALLIER, pressions, répression, sanctions, à l’encontre d’une salariée ayant exercé le mandat de Déléguée Syndicale CGT, ce qui traduit par là même, la volonté de museler l’expression du personnel.
Pour autant, la CGT ne peut accepter de telles manœuvres qui mettent au panier le dialogue social.
A SAINT-VALLIER, notre camarade a toujours eu pour objectif de prendre en compte l’expression du personnel, pour construire et faire avancer ses revendications collectives ou individuelles (conditions de travail – salaire etc …).
La Direction lui fait payer son engagement syndical : alors que pendant plus de 20 ans, elle n’a pas eu d’observations … subitement à partir de l’exercice de son mandat de Déléguée Syndicale CGT, les reproches, lettres, sanctions, mises à pieds, n’ont pas cessé.
Aujourd’hui, c’est la convocation à un entretien préalable « la Direction envisage son licenciement ».
Notre camarade est dans une situation très difficile à vivre, qui ne doit laisser personne indifférent.
La CGT, qui n’a pas l’intention d’en rester là, vous interpelle à nouveau pour la soutenir:
Merci à tous d’inonder le fax de la direction.
INTERMARCHE : directrice Mme Fabienne CHIFFLET FAX = 04 75 23 32 49
FAX UL CGT SAINT-VALLIER : 04 75 23 14 87